Le coup d’arrêt

Ce sont les valises pleines que les bombers rentrent de leur premier déplacement de l’année. Une défaite difficile à encaisser, qui place les bordelais dans le dur. Retour sur le match.

Dès le coup d’envoi, la tension est palpable sur le terrain. Les bombers n’ont pas le droit à l’erreur, face à une équipe de Cergy, certes en sous effectif, mais qui aura à coeur de gagner sur son terrain.

 

Le premier quart-temps est quelque peu brouillon. Les deux équipes veulent imposer leur style, sans grande réussite, dans une intensité physique qui montera crescendo. Alors que les Bombers, trop maladroits, manquent de réalisme, les Coyotes concrétisent leurs temps fort par des goals. C’est donc logiquement que les Bombers sont menés au terme du premier quart-temps 19 – 09.

 

Après une courte pause, le jeu reprend. Les deux rucks, Vincent Monnier pour les Bombers et Thomas Crépin pour Cergy, font jeu égal, si bien qu’il est difficile pour l’une ou l’autre équipe de sortir proprement le ballon du square. On se rend coup pour coup dans ce match, qui tourne légèrement à la faveur du club hôte à la mi-temps : 44 – 30.

 

Une mise au point s’impose pour les bordelais, et après les mots du coach puis ceux du capitaine, Yann Coheleach, les Bombers sont remotivés. Ils reviennent sur le terrain prêt à en découdre et à imposer leur jeu. Ce qui ne tarde pas à arriver. Les replacements tactiques effectués par Yoann Alliot Marty, le coach bordelais, portent leurs fruits. Les bombers se trouvent plus facilement, et se laissent moins aspirer par les écrans et appels des joueurs franciliens. Les bordelais grignotent petit à petit leur retard mais cela ne suffit pas à passer en tête à la fin du 3ème quart-temps (72 – 62).

 

Malheureusement, le manque d’entrainement récent (deux trainings annulés pour cause de jour férié et de conditions météo mauvaises ndlr) combiné à l’intensité proposée par les Coyotes, aura raison des Bombers. Des espaces se créés, permettant notamment à Hervé Desjardin, milieu Cergyssois, de distribuer le jeu et accumuler les goals. Les bordelais s’inclinent finalement sous le score de 100 à 63.

A noter, la belle performance côté Bombers de Justin Hynes qui aura eu fort à faire au milieu, ainsi que de Samuel Séjourné, très présent en défense et qui aura permis à Bordeaux de ne pas se laisser déborder.

 

Rendez vous dans 2 semaines pour un match déjà crucial, contre les Paris Cockerels à domicile.

 

Revivez le match avec les quelques photos ci-dessous et découvrez l’intégralité en cliquant ici.

 

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.